La jupe trail Decathlon

Je suis une grande fan de décathlon, depuis des années ils innovent dans tous les sports, et proposent des produits de qualité à bas prix.

Ma dernière trouvaille est cette jupe conçue pour le trail. J’ai fait les 120 kms de la TDS avec, les 42 kms du trail de Gorbio, et bien d’autres encore. Une très belle trouvaille à tout petit prix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme tous les jupes prévues pour la course, il y a un short en dessous.

Qu’a-t-elle de plus que les autres ?

  • un prix extrêmement attractif, 20 euros
  • un confort parfait durant la course, le short ne remonte pas
  • des rangements tout autour de la ceinture hyper pratiques pour s’alimenter, 6 poches au total
  • une poche à l’avant pour le téléphone, ou pour une flasque de 150 ml
  • une poche à l’arrière pour le téléphone ou une flasque de 250 ml

Ce qui m’a séduite en premier lieu, ce sont les nombreux rangements à la ceinture. Et la place pour ranger le téléphone. Quand on fait des courses, et à fortiori des très longues distances, on a besoin que les choses vitales, comme la nourriture, soient facilement accessibles. Au bout de 30 kms, si on doit enlever le kamelbak pour manger, on cesse de s’alimenter. Auparavant j’étais équipée d’un kamelbak et d’une ceinture dans laquelle je rangeais l’alimentation et le téléphone. La jupe a remplacé la ceinture.

Dans la poche zippée devant, je range mon téléphone, dans les 2 espaces que l’on voit en vert sur les côtés je mets 2 barres dans chaque, et un paquet de mouchoirs dans la poche derrière zippée aussi, que l’on ne voit pas sur la photo. Toute la ceinture est dédiée au rangement.

 

Jupe trail decathlon

 

 

 

 

 

 

 

Le confort durant la course est parfait, le short ne remonte pas et évite de cette façon tous les frottements.

C’est le gros avantage du short « serré » par rapport aux autres shorts, il n’y a pas de frottement sur les longues distance.

 

 

 

 

 

 

Et pour l’entrainement, elle est parfaite aussi, je range mon téléphone, mes clefs, des mouchoirs.

Un petit conseil, ne surtout pas la prendre trop grande, il faut qu’elle soit limite un peu serrée de façon à ce qu’elle ne tombe pas une fois que les poches seront remplies.

Ce modèle existe en short. J’aime un peu moins l’aspect esthétique. Je trouve la jupe jolie en plus d’être pratique et confortable.

Et le short existe bien sur pour les hommes, et en version longue également.

 

 

 

 

 

 

 

Préparer un trail de plus de 100 kms

La tentation de s’inscrire à la TDS (123 Kms, 7000 D+) est venue peu de temps après avoir franchi la ligne d’arrivée de la CCC en 2017, elle est venue de Brice, mon mari. Moi à ce moment là j’en étais encore à me dire « plus jamais ». La tentation de m’inscrire à l’UTMB est venue 1 seconde après avoir franchi la ligne d’arrivée de la TDS.

Nous avions Brice et moi bouclé la CCC en 2017 sans difficulté majeure (ce qui ne veut pas dire que ça a été facile, mais pas de gros bobos musculaires ou autre), néanmoins nous savions bien que la la marche à franchir pour arriver finisher de la TDS était vraiment haute.

Lire la suite

TDS 2018 – galerie photos

entrainement TDS 2018

Les plateaux de Caussols et Cavillore, au dessus du pittoresque village de Gourdon offrent une variété infinie de sentiers.

Notre sortie de samedi faisait 20 kms pour 670 m D+, une sortie assez roulante d’un peu plus de 3 heures. Nous nous sommes garés en bas du radar du Haut Montet, avec un passage par l’observatoire de Caussols.

L’année de l’Ultra

J’ai mis des années à arriver dans le monde de l’ultra. J’ai commencé par des courses de 10 kms, puis le semi-marathon, puis le marathon, puis les trails, d’abord 20, 30, 50, et finalement j’ai fait mon premier 100 kms (un échec, enfin, un apprentissage on va dire) quasiment 20 ans après avoir couru mon premier 10 kms.

Lire la suite