Travailler son mental

Le sujet n’est pas facile, parce que très personnel, j’ai mis pas mal de temps avant de réaliser qu’une course à pied n’est pas uniquement une question de forme physique. On pense à s’entraîner physiquement, on pense à soigner son alimentation, et le mental ? Cette question du « mental » ne concerne pas seulement les sportifs, mais tout le monde dans la vie de tous les jours, d’où la complexité du sujet, parce qu’il est hors de question de donner des leçons, mais juste de tenter d’expliquer comment on peut gérer une course de plus de 100 kms.

Lire la suite

Gâteau sport sans gluten

Je fais ce gâteau pour le petit déjeuner d’avant les courses, mais il peut être confectionné à n’importe quelle occasion.

C’est la recette de base du quatre quarts :

  • 1 pot de yaourt (pour un gâteau sans lactose, prendre des yaourt sans lactose ou des yaourt de soja)
  • 3 pot de farine (je mélange différentes farines, blé, riz et du son d’avoine) Pour un gâteau sans gluten, on supprime la farine de blé et le son d’avoine, on peut les remplacer par de la farine de châtaigne)
  • 1/2 pot de miel, je sucre assez peu donc ne pas hésiter à en mettre un peu plus
  • 1/2 pot d’huile
  • 3 oeufs
  • 1/2 sachet de levure
  • mélange de fruits secs, raisins, dattes, noix, amandes, noisettes, noix de cajou.

Les fruits secs à coque sont riches en lipides et en minéraux (fer, calcium, potassium).

On mélange le tout et on enfourne 25 mn à 180°.

En préparation d’une course, je mets des fruits secs, en gâteau de « tous les jours », je mets des fruits, pommes ou poires.

Le rôle du sucre dans l’alimentation

En ce moment je suis clouée sur mon canapé par un méchant lumbago (à une semaine de mon 100 kms… vraiment pas de chance), je continue donc sur l’un de mes sujets de prédilection du moment, l’alimentation, ou comment l’industrie agro-alimentaire contribue à nous empoisonner au quotidien… Il y en a des choses à dire…

Lire la suite

Les allergies alimentaires, gluten, lactose, sulfites

J’ai eu au cours des dernières années quelques petits soucis alimentaires dont je parle ici qui m’ont conduit à plusieurs reprises à l’hôpital. J’ai cherché au fil du temps des réponses à mes questions. Je pense qu’il est vraiment indispensable aujourd’hui que l’on s’intéresse à ce que l’on a dans son assiette.

Lire la suite

Préparation des 105 kms de l’Aubrac

Hier nous avons effectué avec Alain, Julien et Brice notre dernière sortie longue en vue des 105 kms de l’Aubrac dans 2 semaines.

Très mal remise de ma douloureuse migraine de la veille, cette sortie a été un peu difficile pour moi, mais il est indécent de se plaindre quand on se retrouve dans des paysages aussi grandioses.

Notre terrain de jeu est le plateau de Cavillore, au dessus du magnifique village médiéval de Gourdon, encore peu fréquenté en cette saison.

Habituellement, nous partons du Bar sur Loup et nous montons jusqu’à Gourdon, une belle ascension bien raide de 500 mètres, cette fois-ci nous sommes partis du village de Gourdon pour monter directement sur le plateau de Cavillore situé au dessus de Gourdon.

les lacets qui mènent à Gourdon

plateau de cavillore

20 kms, 880 mètres D+, 3h20, et des paysages grandioses vus d’en haut, avec la Méditerranée en contre bas. Le soleil n’était pas au rendez-vous hier.

Le terrain de jeu est infini, les chemins serpentent partout, même s’il peut être parfois difficile de trouver sa trace. Difficile d’imaginer que la Méditerranée est là tout près. Ce que nous ne voyons pas sur les photos, le ciel était trop nuageux hier, c’est qu’il suffit de tourner de tourner la tête pour voir les sommets enneigés du Mercantour, la Méditerranée d’un côté, la montagne de l’autre.

Le guide randoxygène propose beaucoup de chemins de randonnée (qui servent aussi de parcours trail) dans la région.

Autour de Gourdon

Nous avons fait beaucoup de sorties entre 20 et 30 kms durant les week end précédents. Ces sorties sont effectuées à vitesse très lente, le but n’étant surtout pas de s’épuiser mais d’habituer son corps à un effort de longue durée en vue des 100 kms. Cela nous permet d’accroitre considérablement le volume de kilomètres de la semaine, qui se situe actuellement entre 50 et 60 kms.

Plateau de Cavillore

Durant les deux prochaines, je ne ferai que peu de kilomètres pour arriver en forme dans 2 semaines.

 

Intolérance aux sulfites

Ceci n’a rien à voir avec le sport, mais quand on fait du sport on prend un peu soin de son alimentation, alors j’ai eu envie de raconter ma « mésaventure » alimentaire qui a commencé il y a quand même 20 ans, l’intolérance aux sulfites.

On parle beaucoup des allergies au gluten, au lactose, mais qui connait les sulfites ? Un véritable poison.

Lire la suite

La natation, que des bienfaits

On peut commencer à pratiquer dès le plus jeune âge, mes enfants vont à la piscine depuis toujours, on en a passé des heures à barboter, à plonger, à s’amuser dans l’eau. C’est un sport au départ extrêmement ludique pour les petits, et une fois qu’on a pris l’habitude d’être dans l’eau, on ne la perd pas. Au départ, mes filles s’amusaient et au fur et à mesure elles se sont mises à nager dans les lignes, comme « les grands », au départ 15 minutes, et de plus en plus longtemps.

Lire la suite

L’année de l’Ultra

J’ai mis des années à arriver dans le monde de l’ultra. J’ai commencé par des courses de 10 kms, puis le semi-marathon, puis le marathon, puis les trails, d’abord 20, 30, 50, et finalement j’ai fait mon premier 100 kms (un échec, enfin, un apprentissage on va dire) quasiment 20 ans après avoir couru mon premier 10 kms.

Lire la suite

Une journée détox

J’aime bien manger, j’adore même, et le sport est parfois prétexte à manger un peu plus que raisonnablement 🙂

De temps en temps, quand je sens que j’ai un peu abusé des bonnes choses, je fais une journée détox. Hors de question de ne manger que des pommes ou du raisin en fonction des saisons toute la journée. Ma détox à moi est plus modérée. Je privilégie les aliments drainants et bon pour le foie, le thé vert, la pomme, le radis noir, et je fais une journée « soupe et jus de fruits ». Et surtout je bois beaucoup.

Le matin, je commence par un verre d’eau avec un citron, un grand classique très efficace, et je garde un petit déjeuner classique aussi, surtout si je fais du sport durant la journée, il faut un minimum de calories. Jus d’orange, yaourt accompagné de fruits secs et de fruits (je prends des « vrais » fruits secs amandes, noix, noisettes, pas des céréales toutes préparées et pleines de sucre ajouté), pain complet et thé. En fait, je ne change pas mon petit déjeuner, c’est le seul repas de la journée qui reste normal, juste parce que c’est le repas le plus important de la journée.

Le midi, je fais une soupe express, là j’ai tendance à prendre ce que j’ai sous la main et dans le congélateur, au choix pomme de terre, poireaux, épinards, oignons, petits pois, champignons, tout est bon dans la soupe. et je l’accompagne de deux oeufs battus en omelette, à part l’omelette bien sûr pas dans la soupe :-), le but n’étant pas d’être affamée toute la journée !!.

En milieu d’après-midi, un jus de fruit que l’on peut préparer à l’avance. Mon spécial détox est délicieux, thé vert, pommes, kiwi, il nécessite d’avoir un blender. La pomme et le thé vert étant deux aliments particulièrement drainants. A déguster si possible bien frais avec des glaçons.

Et le soir, je finis la soupe du midi.

Je ne fais pas ça deux jours de suite, juste une journée et juste de temps en temps, après les fêtes de Noël par exemple, quand je sens que mon estomac et mes intestins ont besoin d’un peu de repos 🙂 L’avantage est que tout peut être préparé à l’avance et amené au bureau si besoin, même s’il est préférable de faire ce type de journée quand on est tranquille à la maison.