Courir sous la pluie

A condition que ce ne soit pas le déluge et à condition d’être correctement équipé, il peut être agréable de courir sous la pluie.

Pluie ne veut pas dire froid. A titre d’exemple, ce matin sur la côte d’azur il faisait 8° (et oui de temps en temps la météo n’est pas favorable, mais heureusement rarement !)

Lire la suite

courir même quand il pleut

Ca commence à devenir pénible toute cette eau mais on ne va pas s’arrêter de courir parce qu’il pleut… parce que en ce moment on ne ferait plus grand chose.

Pour une sortie de 3/4 d’heure à une heure je ne change quasiment rien à ma tenue habituelle, je rajoute juste un coupe vent sans manche pour ne pas avoir trop chaud et me protéger un peu de la pluie. J’essaie juste de l’ouvrir quand même pour éviter l’effet cocotte minute que procure vite un kway.

Pour une sortie plus longue je mets un « vrai » coupe vent imperméable, qui protège vraiment de la pluie tout en laissant s’évacuer la transpiration pour ne pas se retrouver tremper de sueur à l’intérieur du coupe vent.

Quand il pleut vraiment beaucoup je mets une casquette, ce qui présente l’énorme avantage d’empêcher les gouttes de tomber dans les yeux.

Quant aux pieds, il n’y a pas grand chose à faire, sauf à éviter de mettre les pieds dans les  flaques, et quand ça arrive on se rend compte que finalement les pieds sèchent vite et que ce n’est pas si désagréable que ça.