Les fameuses 3 couches pour le running

La première couche

La première couche

Vous en avez surement entendu parler, les coureurs résonnent souvent en terme de couches, mais hors de question d’empiler tous les vêtements qui vous tombent sous la main !

La première couche est la couche qui évacue la transpiration. Elle est très importante, elle doit être en synthétique, jamais en coton. Le coton garde la transpiration, au bout d’un quart d’heure de course vous aurez le dos trempé, et si vous vous arrêtez pour marcher vous aurez froid. Tous les magasins proposent maintenant des tee shirts techniques à manches courtes ou longues selon la température extérieure à prix abordable.

La deuxième couche

La deuxième couche

La deuxième couche est celle qui va garder la chaleur produite par le corps. C’est une sorte de sweat shirt en textile technique toujours. Attention cette couche n’est pas un coupe vent. La vapeur d’eau doit s’évacuer, sous peine de vous transformer très vite en cocotte minute !!

Enfin la troisième couche est une couche imperméable et respirante, à ne pas confondre avec un kway ! Cette 3ème couche est souvent cher si l’on veut quelque chose de vraiment imperméable et respirant. Elle doit relever le double challenge de laisser s’évacuer la transpiration et empêcher le froid et la pluie de passer.

 

Cette troisième couche n’est pas vraiment indispensable quand on débute la course à pied. En revanche, elle fait souvent partie du matériel indispensable pour les ultra trails. Je la prends pour les courses en montagne ou lorsque je sais que la température va être très basse et que la course va être très longue, ou encore lorsque je sors courir sous une pluie battante.

 

Laisser un commentaire