Les 4000 marches, vers le Mont Aigoual

Nous avons établi notre camp de base à Valleraugue, très joli petit village des Cévennes.

Valleraugue


On a pratiqué à Valleraugue jusqu’au 19ème siècle, l’élevage du ver à soie. Des vers à soie étaient élevés au dernier étage  des maisons. La chambre d’hôtes dans laquelle nous avons dormi était une ancienne filature de ver à soie, magnifique demeure, la Coconière, dans le centre du village.

Valleraugue

Les Cévennes sont à cheval sur le Gard et la Lozère, elles ont fait l’objet d’un reboisement massif au 19ème après que l’élevage, ainsi que les besoins toujours croissants de la population en bois à une époque où les habitants étaient beaucoup plus nombreux qu’aujourd’hui, aient décimé les forêts avoisinantes. On trouve dans ce massif beaucoup d’anciennes cabanes de bergers construites en pierres sèches, c’est magnifique.

On y trouve aujourd’hui énormément de Châtaigniers, jusqu’à 900 mètres d’altitude puis des pins ensuite.

Nous avons fait notre sortie en trail, elle se fait également en randonnée, il faut juste prévoir quasiment le double de temps. Le départ se fait depuis le centre du village.

25 kms 1300 mètres de dénivelé, en un peu moins de 5 h (nous avons passé pas mal de temps à prendre des photos, on aurait pu mettre un peu moins de temps), compter 10 h en randonnée pour la boucle la plus longue, on peut raccourcir de quelques kilomètres.

Sentier des 4000 marches

Le chemin au départ du centre de Valleraugue est extrêmement bien balisé jusqu’au Mont Aigoual, impossible de se perdre, il faut suivre les traits jaunes, on trouve également des petits panneaux à chaque intersection. Il suffit de suivre les panneaux « mont Aigoual ».

La montée fait 8 kilomètres et à peu près 1200 mètres de dénivelé. Nous y avons même croisé un troupeau de chèvres qui avaient un peu de mal à nous céder un petit bout de chemin.

Le mont Aigoual est le plus haut sommet du Gard, et le 2ème plus haut de Lozère. Il culmine à 1565 mètres d’altitude. En haut on a une vue sur 1/4 de la France, c’est fabuleux, des Pyrénées aux Alpes, belle vue aussi sur le massif du Sancy. En haut du Mont Aigoual se trouve une station météo. La météo justement est rarement clémente en haut du mont. 1565 mètres c’est haut, nous avons eu froid et n’avons pas trainé. Le temps d’admirer le paysage, de se couvrir et on redescendait.

Mont Aigoual

Pour la descente, il y a plusieurs possibilités, soit on fait demi tour, et cela fait une sortie de 16 kms, soit on fait le « grand » tour par Aire de Côte.

Pour les randonneurs itinérants il y a un gîte à Aire de Côte.

Aire de Côte

Et là il y a au fil du chemin plusieurs options, on peut faire un tour entre 23 et 25 kms, on a pris l’option la plus longue. La descente est une alternance de chemin de 4×4 et de chemins assez piégeux avec beaucoup de roches et de pierres, pas toujours très roulant donc, mais magnifique du début à la fin.

Direction le Pic de Barette pour une randonnée de 11 kms le lendemain.

Toutes les photos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.